Installation de Nextcloud sur un Raspberry Pi avec nom de domaine en HTTPS

Dans le tutoriel qui suit, j’ai documenté un exemple d’installation de Nextcloud sur un Raspberry Pi avec un nom de domaine et le certificat pour le HTTPS. Ce type d’installation peut être utile pour se familiariser avec la gestion d’un Cloud. Par la suite, on peut envisager l’installation sur un serveur, sous Debian par exemple, la procédure est pratiquement identique, reste à s’adapter à l’environnement, virtualisation, pare-feu, reverse proxy, etc.

Installation du Cloud test HTTPS sur un Raspberry Pi

J’ai obtenu mon nom de sous domaine chez FreeDNS (qui correspond à mon IP publique). Quand vous pouvez effectuer un ping de votre nom de sous domaine, celui-ci a été validé.

https://freedns.afraid.org/

Les certificats gratuits sont fournis par Let’s Encrypt.

Si vous avez des suggestions pour améliorer le tutoriel, n’hésitez pas à me contacter…

Mes notes concernant les commandes Shell utiles

Les commandes Shell utiles pour les serveurs sous Linux (Debian 11  – Raspberry Pi)

Voir les articles

Changer le port SSH sous Linux

Vidéo

Installation de RASPBERRY PI OS LITE (64-bit) – En complément de cet article

PDF

Dans le tutoriel au format PDF qui suit, vous verrez comment réaliser un fichier image d’une carte mémoire SD que l’on utilise ensuite pour dupliquer cette carte. Je réalise cela avec le logiciel Win32 Disk Imager 1.0 sous Windows :

Cloner une carte mémoire SD

Plus d’informations sur le WEB

Attribuer une adresse IP fixe à Raspberry Pi :

https://www.ionos.fr/digitalguide/serveur/configuration/allouer-a-raspberry-pi-une-adresse-ip-fixe/

Voir également

Hébergement d’un site WEB sur un Raspberry Pi avec nom de domaine en HTTPS

Installation de MediaWiki sur un Raspberry Pi avec nom de domaine en HTTPS

Installation de MediaWiki sur un Raspberry Pi avec nom de domaine en HTTPS

Dans le tutoriel qui suit, j’ai documenté un exemple d’installation de MediaWiki sur un Raspberry Pi avec un nom de domaine et le certificat pour le HTTPS. Ce type d’installation peut être utile pour se familiariser avec la gestion d’un Wiki. Par la suite, on peut envisager l’installation sur un serveur, sous Debian par exemple, la procédure est pratiquement identique, reste à s’adapter à l’environnement, virtualisation, pare-feu, reverse proxy, etc.

Installation du Wiki test HTTPS sur un Raspberry Pi

J’ai obtenu mon nom de sous domaine chez FreeDNS (qui correspond à mon IP publique). Quand vous pouvez effectuer un ping de votre nom de sous domaine, celui-ci a été validé.

https://freedns.afraid.org/

Les certificats gratuits sont fournis par Let’s Encrypt.

On utilise PuTTY et Filezilla.

Mes notes concernant les wikis

Création d’une page sur le Wiki

Activer l’utilisation d’images dans MediaWiki

Mes notes concernant les commandes Shell utiles

Les commandes Shell utiles pour les serveurs sous Linux (Debian 11  – Raspberry Pi)

Voir les articles

Changer le port SSH sous Linux

Vidéo

Installation de RASPBERRY PI OS LITE (64-bit) – En complément de cet article

PDF

Dans le tutoriel au format PDF qui suit, vous verrez comment réaliser un fichier image d’une carte mémoire SD que l’on utilise ensuite pour dupliquer cette carte. Je réalise cela avec le logiciel Win32 Disk Imager 1.0 sous Windows :

Cloner une carte mémoire SD

Plus d’informations sur le WEB

Attribuer une adresse IP fixe à Raspberry Pi :

https://www.ionos.fr/digitalguide/serveur/configuration/allouer-a-raspberry-pi-une-adresse-ip-fixe/

Voir également

Hébergement d’un site WEB sur un Raspberry Pi avec nom de domaine en HTTPS

Installation de Nextcloud sur un Raspberry Pi avec nom de domaine en HTTPS

Changer le port SSH sous Linux

En administrateur root éditez le fichier avec nano.

Pour Debian

nano /etc/ssh/sshd_config

Pour Ubuntu et Raspberry Pi avec sudo

sudo nano /etc/ssh/sshd_config

Décommentez la ligne Port 22 et remplacez par un port entre 1024 et 65536.

Pour redémarrer le service.

service ssh restart ou sudo service ssh restart

Exemple de connexion SSH en ligne de commande sous Linux pour effectuer un test.

ssh root@IP-Adresse_du_Serveur -p NouveauPort

Depuis Windows, on peut se connecter avec PuTTY ou FileZilla.

Hébergement d’un site WEB sur un Raspberry Pi avec nom de domaine en HTTPS

Dans le premier tutoriel, vous verrez comment installer un serveur WEB avec un site WordPress sur votre Raspberry Pi. Durant cette installation, vous pourrez consulter le second tutoriel pour obtenir le certificat et activer le HTTPS avant de finaliser l’exécution de la procédure.

Auparavant, j’ai obtenu mon nom de sous domaine chez FreeDNS (qui correspond à mon IP publique).

Dans cet exemple, je crée le site de la famille Dupond : famille.dupond.mooo.com. À vous d’utiliser un autre nom de domaine et de personnaliser les paramètres, mots de passe, etc.

Les tutoriels pour réaliser l’installation :

Installation du site WEB Famille Dupond sur un Raspberry Pi

Installation des certificats Let’s Encrypt sur un Raspberry Pi – Famille Dupond

On utilise PuTTY et FileZilla.

Mes notes concernant les commandes Shell utiles

Les commandes Shell utiles pour les serveurs sous Linux (Debian 11  – Raspberry Pi)

Voir les articles

Protéger un site WordPress avec un mot de passe

Changer le port SSH sous Linux

Vidéo

Installation de RASPBERRY PI OS LITE (64-bit) – En complément de cet article

PDF

Dans le tutoriel au format PDF qui suit, vous verrez comment réaliser un fichier image d’une carte mémoire SD que l’on utilise ensuite pour dupliquer cette carte. Je réalise cela avec le logiciel Win32 Disk Imager 1.0 sous Windows :

Cloner une carte mémoire SD

Plus d’informations sur le WEB

Attribuer une adresse IP fixe à Raspberry Pi :

https://www.ionos.fr/digitalguide/serveur/configuration/allouer-a-raspberry-pi-une-adresse-ip-fixe/

Voir également

Installation de MediaWiki sur un Raspberry Pi avec nom de domaine en HTTPS

Installation de Nextcloud sur un Raspberry Pi avec nom de domaine en HTTPS

Installation de Java JRE sous Debian 11

Pour qu’Areca Backup fonctionne sous Debian 11 j’ai dû installer Java JRE dans le dossier /usr/java.

Instructions d’installation de Java pour Linux 64 bits :

https://www.java.com/fr/download/help/linux_x64_install.html

Pour télécharger Java JRE pour Linux :

https://www.java.com/fr/download/linux_manual.jsp

J’ai sélectionné Linux x64.

En administrateur root dans un terminal :

cd /usr
mkdir java
cd java

Lancez le navigateur nautilus depuis le terminal en administrateur pour copier l’archive TAR téléchargée dans /usr/java

Décompressez l’archive TAR (jre-8u321-linux-x64.tar.gz  dans mon cas) pour installer Java.

tar zxvf jre-8u321-linux-x64.tar.gz

Exemple avec Areca Backup

La page consacrée à Areca Backup qui nécessite l’installation de Java JRE :

Areca Backup

Vérifier l’existence d’une base de données avec MySQL ou MariaDB

Je veux reprendre une ancienne installation et je ne sais plus si j’avais créé la base de données…

Sous Debian, je me connecte en administrateur root :

dominique@pc-Wordpress-HTTPS:~$ su
Mot de passe :

Je me connecte à MySQL ou MariaDB en administrateur root :

root@pc-Wordpress-HTTPS:/home/dominique# mysql -u root -p
Enter password:
Welcome to the MariaDB monitor.  Commands end with ; or \g.
Your MariaDB connection id is 33
Server version: 10.5.12-MariaDB-0+deb11u1 Debian 11

Copyright (c) 2000, 2018, Oracle, MariaDB Corporation Ab and others.

Type 'help;' or '\h' for help. Type '\c' to clear the current input statement.

Je demande l’affichage des bases de données crées, ici je vois wpdatabase crée précédemment :

MariaDB [(none)]> show databases;
+-------------------------------+
| Database                      |
+-------------------------------+
| information_schema            |
| mysql                         |
| performance_schema            |
| wpdatabase                    |
+-------------------------------+
4 rows in set (0.000 sec)

Je quitte MySQL ou MariaDB :

MariaDB [(none)]> exit

Modifier la variable d’environnement PATH sous Debian

La variable d’environnement PATH

Si vous avez installé un paquet, une commande, que le système ne trouve pas, vous pouvez la localiser avec whereis et ajouter le chemin d’accès de son dossier à la variable PATH.

Pour voir le contenu de la variable PATH (pas besoin d’être administrateur) :

 echo $PATH

Exemple, pour ajouter /usr/sbin à la variable d’environnement PATH (pas besoin d’être administrateur) :

export PATH=$PATH:/usr/sbin

Voir un cas dans l’article suivant :

Iftop surveiller le trafic réseau depuis un terminal sous Ubuntu ou Linux Mint et Debian

À la déconnexion PATH reprendra sa valeur par défaut, donc /usr/sbin n’existera plus dans PATH.

Pour modifier PATH de façon permanente

On peut éditer le fichier de configuration du Shell de connexion. Pour le Shell BASH il s’agit de /home/user/.bashrc.

Attention, vous devez remplacer user par votre nom d’utilisateur !

On peut utiliser un éditeur de texte ou utiliser la commande suivante :

echo 'export PATH=$PATH:/usr/sbin' >> /home/user/.bashrc

La ligne est ajoutée à la fin du fichier. Pour que la modification soit prise en compte, vous devez redémarrer votre ordinateur.

Plus d’informations

Si vous travaillez sur un système sans interface graphique, il peut être nécessaire de modifier la variable PATH pour la session afin d’avoir accès aux commandes permettant de redémarrer le système et de modifier également la variable PATH de façon permanente pour que cela soit pris en compte après le redémarrage.

J’ai dû modifier la variable PATH sous Debian 10.

Clé USB bootable pour l’installation de Windows 10 avec Rufus

Mon but est de créer une clé USB pour installer Windows 10 en utilisant le logiciel Rufus. C’est un utilitaire gratuit et open source utilisé pour créer des clés USB bootable à partir d’images ISO.

Pour télécharger Rufus :

https://rufus.ie/fr/

J’ai obtenu l’exécutable rufus-3.17.exe.

1 – J’ai inséré ma clé USB et j’ai lancé le programme.

Je dispose d’une image ISO de Windows 10 téléchargée avec Windows ISO Downloader :

https://artheodoc.wordpress.com/2022/01/30/pour-telecharger-des-images-disque-iso-de-windows-et-office/

2 – Je sélectionne mon image ISO avec [SÉLECTION].

3 – Option d’image : Installation de standard de Windows.

4 – Je peux ensuite sélectionner :

MBR                BIOS (ou UEFI-CMS)                         ordinateurs anciens (PC BIOS) (< 2013).

GPT                 UEFI (non CSM)                                  ordinateurs récents (PC UEFI) (⩾ 2013).

5 – Je n’ai pas modifié le nom du volume.

6 – Système de fichiers NTFS.

7- Je peux ensuite cliquer sur [DÉMARRER] pour créer ma clé USB bootable.

Personnellement, j’ai réalisé une installation en PC UEFI . J’ai démarré le PC depuis le boot menu en sélectionnant la clé USB.

Le tutoriel au format PDF

Clé USB bootable pour l’installation de Windows 10 avec Rufus


Plus d’informations sur le site :

https://lecrabeinfo.net/creer-une-cle-usb-bootable-avec-rufus.html


À voir également

Dans ce tutoriel au format PDF, vous verrez un exemple de création d’une clé USB bootable avec Rufus. Il s’agit d’un système Linux (l’hyperviseur Proxmox).

USB bootable pour l’installation de Proxmox 7.1-1

Dans ce tutoriel au format PDF, vous verrez un exemple de création d’une clé USB bootable avec Rufus pour l’installation de Linux Mint 20.2.

Clé USB bootable pour l’installation de Linux Mint 20.2

Pour télécharger des images disque ISO de Windows et Office

Vous pouvez télécharger les images ISO de Windows et de Microsoft Office avec le logiciel Windows ISO Downloader.

Depuis le site :

https://www.heidoc.net/joomla/

Cliquez sur « Microsoft Windows and Office ISO Download Tool ».

Puis Download: « Windows-ISO-Downloader.exe ».

Vous n’avez plus qu’à lancer l’exécutable obtenu pour pouvoir télécharger les images ISO des différentes versions de Windows et d’Office de Microsoft.

Le tutoriel au format PDF

Pour télécharger des images disque ISO de Windows et Office