Ajouter un disque dur à une machine virtuelle Windows Server 2008 (VMware Workstation).

1.Sous VMware dans la colonne Library faire un clic droit sur la machine virtuelle
2.Settings
3.Add
4.Hard disk et NEXT
5.SCSI et NEXT
6.Create a new virtual disk et NEXT
7.Taille 40GB puis cocher allocate all disk space now et store vitual disk as a single file et NEXT
8.Finish
9.Ensuite démarrer votre machine virtuelle, clic droit sur ordinateur et gérer
10.Gestion des disques
11.Sur Disque 1 clic droit et en ligne
12.De nouveau clic droit sur disque1 et Initialiser le disque
13.OK
14.Clic droit sur 40GB non alloué et nouveau volume simple
15.Suivant et suivant et suivant
16.Dans la champ nom de volume taper DATA et suivant
17.TERMINER

Procédure pour activer le verrouillage du pavé numérique au démarrage de Windows Server 2008.

Bien pratique avec certains mots de passe.

1.Exécuter l’éditeur de registre : au clavier touches Win+R
2.Taper : Regedt32.exe et cliquer sur OK
3.Rechercher la clé HKEY_USERS\.DEFAULT\CONTROLPANEL\KEYBOARD
4.REMPLACER LA VALEUR 2147483648 de InitialKeyboardIndicator PAR LA VALEUR 2
5.QUITTER

Au prochain démarrage le voyant Verr Num devrait être actif.

Debian – Configuration manuelle d’une interface réseau.

Pour afficher votre configuration IP, selon votre système vous pouvez utiliser :

ifconfig
ip address

J’ai des problèmes quand je modifie l’adressage IP de ma machine sous Debian à l’aide de l’interface graphique. Le système ne semble pas prendre en compte les paramètres que je lui donne. Je me suis donc résolu à configurer ces paramètres directement dans les fichiers concernés.

Depuis un terminal administrateur, on peut modifier le fichier de configuration /etc/network/interfaces (avec nano par exemple).
Voir l’exemple suivant :

#The loopback network interface
auto lo
iface lo net loopback

auto eth0
 iface eth0 inet static
 address 192.168.1.5
 netmask 255.255.255.0
 gateway 192.168.1.1

Sur la même interface LAN (eth0 dans mon exemple), il est possible de configurer plusieurs adresses IP en ajoutant un alias (comme eth0:1, eth0:2, etc.).

auto eth0:1
iface eth1:0 inet static
address 192.168.1.6
netmask 255.255.255.0

On peut également modifier le fichier /etc/resolv.conf qui contient les adresses IP des serveurs de noms de domaine. comme dans l’exemple qui suit :

nameserver 192.168.1.1
nameserver 8.8.8.8

Pour stopper l’interface réseau etho : ifdown eth0

Pour démarrer l’interface réseau eth0 : ifup eth0

ou

/etc/init.d/networking start

/etc/init.d/networking stop

/etc/init.d/networking restart


Si on installe le paquet resolvconf : aptitude install resolvconf, on peut saisir les paramètres DNS directement dans /etc/network/interfaces comme dans l’exemple qui suit. La mise à jour du fichier /etc/resolv.conf se fera automatiquement.

# Nom des serveurs DNS
dns-nameservers 192.168.1.1 8.8.8.8

Exemple de configuration en DHCP :

# The primary network interface
auto eth0
allow-hotplug eth0
iface eth0 inet dhcp

Pour plus d’informations :
https://wiki.debian.org/fr/NetworkConfiguration

Installation de GLPI sous Debian 7.

GLPI est une solution open-source de gestion de parc informatique et de servicedesk. Mon but ici est de l’installer à des fins de tests sur une machine virtuelle sous Debian 7.

Prés requis, installation des paquets suivants :

php5, mysql-server, apache2, php5-mysql, php5-gd

Toutes les lignes de commande qui suivent sont réalisées depuis un terminal administrateur :

apt-get install php5 mysql-server apache2 php5-mysql php5-gd

Mon mot de passe Administrateur root pour mysql est dominique

Lancer la console MySQL et créer la base de données et un utilisateur MySql pour GLPI :

mysql -u root -p
Enter Password: dominique
mysql> CREATE DATABASE glpi;
mysql > GRANT all privileges ON glpi.* TO glpi@localhost IDENTIFIED BY 'dodo';
mysql > exit

J’ai créé l’utilisateur glpi avec le mot de passe dodo ainsi que la base de données glpi.

Installation de GLPI :

Après avoir récupéré l’archive glpi sur le site : http://www.glpi-project.org/ , je l’ai décompressée depuis le répertoire Téléchargements :

tar xzvf glpi-0.85.2.tar.gz

et j’ai déplacé le dossier glpi dans /var/www/ (J’ai supprimé le fichier index.html qui se trouvait dans ce dossier).

mv glpi /var/www/
cd /var/www/
rm index.htm

J’ai apporté les modifications suivantes au dossier glpi :

chown -R www-data glpi
chmod -R 755 glpi

Exemple de tutoriel sur l’installation de GLPI depuis le navigateur WEB :

http://memo-linux.com/installation-pas-a-pas-de-glpi-sous-un-serveur-linux/

Pointer votre navigateur web sur le dossier racine de GLPI : http://localhost/glpi/ pour lancer la procédure de configuration.


Les paramètres que nous avons définis précédemment sont les suivants :

Étape 1

Serveur MySQL : localhost
Utilisateur : glpi
Mot de passe : dodo

Étape 2

Base de données : glpi

Pour accéder à GLPI depuis votre navigateur web : http://localhost/glpi/


Dans GLPI les identifiants et mots de passe par défaut sont :

glpi/glpi pour le compte administrateur

tech/tech pour le compte technicien

normal/normal pour le compte normal

post-only/postonly pour le compte postonly

Vous pouvez supprimer ou modifier ces comptes ainsi que les données initiales.


Voir également :

Installation de GPLI sous Debian 8