Iftop surveiller le trafic réseau depuis un terminal Sous Ubuntu ou Linux Mint et Debian

La commande iftop permet de visualiser rapidement le trafic sur vos interfaces réseau. On utilise la commande iftop en administrateur, précédée de sudo sous Ubuntu et Linux Mint.

Pour installer iftop sous Linux Mint ou Ubuntu depuis un terminal :

sudo apt-get install iftop

Depuis un terminal sous Debian en administrateur root  (avec su) :

su
apt-get install iftop

Pour lancer iftop  sous Ubunru et Linux Mint et écouter la première interface disponible :

sudo iftop

Sous Debian en administrateur :

iftop

Pour afficher une vue dynamique du trafic r réseau passant par l’interface nommée enp0s3 sous Ubuntu et Linux Mint :

sudo iftop -i enp0s3

Sous Debian en administrateur :

iftop -i enp0s3

Pour afficher les adresses IP sous Ubuntu et Linux Mint :

sudo iftop -n

Sous Debian en admdinistrateur :

iftop -n

Pour afficher les ports sous Ubuntu et Linux Mint :

sudo iftop -P

Sous Debian en administrateur :

iftop -P

Pour afficher l’aide pendant l’utilisation [H].

Pour quitter iftop [Q]


Pour obtenir le nom de vos interfaces réseau sous Ubuntu, Linux Mint :et Debian

ifconfig ou ip address


Pour afficher l’aide

man iftop ou iftop ?


Problèmes rencontrés pour l’installation du paquet iftop sous Debian 10

Si l’on installe le paquet iftop sous Debian 10 et que l’on a le message « bash : iftop : commande introuvable ». C’est que le système ne trouve pas iftop qui est sous /usr/sbin (ce que vous pouvez vérifier avec la commande locate si elle est installée ou avec la commande whereis). La cause est l’absence de ce chemin d’accès dans la variable d’environnement PATH.

Pour voir le contenu de la variable PATH (pas besoin d’être administrateur) :

echo $PATH

Pour ajouter /usr/sbin à la variable PATH (pas besoin d’être administrateur) :

export PATH=$PATH:/usr/sbin

Plus d’informations

On peut chercher l’existence d’une commande en utilisant whereis.

Exemple :

whereis iftop
 iftop: /usr/sbin/iftop /usr/share/man/man8/iftop.8.gz

Si vous voulez aller plus loin, vous pouvez utiliser une application comme Wireshark :

Wireshark

La page de mon site consacrée aux commandes Shell et le réseau :

Les commandes Shell et le réseau

Installation de Zoom sous Linux Mint, Ubuntu et Debian

Zoom

Zoom est un service de conférence à distance qui combine la vidéoconférence, les réunions en ligne, le chat et la collaboration mobile à l’aide d’applications propriétaires.

Wikipédia

Testé avec Ubuntu 18.04 64 bits, Linux Mint 19.03 64 bits et Debian 10 64 bits

Depuis la page WEB : https://zoom.us/download?os=linux

Choisir votre distribution Linux, 64 ou 32 bits, la version.

Puis cliquez sur [Télécharger]

Sélectionnez Enregistrer le fichier puis cliquez sur [OK].

Personnellement, j’ai installé les versions 64 bits.

Depuis un terminal, dans le dossier Téléchargements.

cd ~/Téléchargements/

Pour Mint et Ubuntu (on utilise sudo)

sudo apt install ./zoom_amd64.deb

Pour Debian (on se connecte en administrateur root)

su
apt install ./zoom_amd64.deb

L’installation est terminée.


Désinstallation de Zoom

Pour désinstaller Zoom sous Mint et Ubuntu

sudo apt remove zoom

Pour désinstaller Zoom sous Debian (en administrateur root)

su
apt remove zoom

Plus d’informations

https://support.zoom.us/hc/en-us/articles/204206269-Installing-or-updating-Zoom-on-Linux

Si vous rencontrez des problèmes, n’hésitez pas à laisser des commentaires.


Une alternative open source Jitsi Meet

Jitsi Meet est une solution de visioconférence entièrement chiffrée et 100% open source – aucun compte requis.

La visioconférence open source avec Jitsi Meet


Le Shell

La page consacrée au Shell Linux.

Le shell

Visualiser le contenu d’un fichier avec la commande cat

J’utilise souvent la commande cat pour vérifier que les modifications que j’ai effectuées dans un fichier (avec Nano par exemple) ont bien été prises en compte.

Pour visualiser le contenu d’un fichier :

cat nomdufichier

Pour visualiser deux fichiers à la suite l’un de l’autre :

cat nomdefichier1 nomdefichier2

Pour concaténer (fusionner) deux fichiers dans un troisième :

cat nomdefichier1 nomdefichier2 > nomdefichier3

Pour numéroter les lignes

cat -n nomdufichier

Exemples d’options :

 -b numéroter ou seulement les lignes qui contiennent effectivement du texte.

-s Supprimer les lignes vides successives pour n’en laisser qu’une seule.

-A Afficher tous les caractères non imprimables, tabulations et fins de lignes.

Pour afficher numéros de lignes et de colonnes d’un fichier ouvert avec l’éditeur de texte Nano :

nano -c nomdufichier

L’éditeur de texte Nano

Nano est un éditeur de texte pour Linux simple à utiliser depuis le terminal (utile quand on n’a pas d’interface graphique d’installée). Je l’utilise pour modifier des fichiers de configuration ou des scripts Shell.

Pour Ubuntu, normalement, Nano est déjà installé sur votre système.

Si Nano n’est pas présent sur votre système (par exemple pour Ubuntu, Debian), il suffit d’installer le paquet nano :

Pour Ubuntu avec sudo

sudo apt-get install nano

Pour Debian en administrateur (root)

apt-get install nano

Pour ouvrir un fichier avec nano :

nano nomdufichier

Si vous ne vous trouvez pas dans le dossier contenant le fichier, vous pouvez utiliser un chemin relatif ou absolu.

Après avoir modifier votre fichier vous pouvez enregistrer les modifications et quitter Nano :

[Ctrl] + [X]

[O]

[Entrée]

Pour vérifier le contenu votre fichier vous pouvez utiliser la commande cat qui permet de visualiser son contenu :

cat nomdufichier

 

Installer des paquets sous Ubuntu ou Debian

Si vous avez besoin de mettre à jour les dépôts (en cas de modification du fichier /etc/apt/sources.list par exemple) :

Pour Ubuntu avec sudo

sudo apt-get update

Pour Debian en administrateur (root)

apt-get update

Pour installer des paquets sous Ubuntu ou Debian:

Pour Ubuntu avec sudo

sudo apt-get install nomdupaquet1 nomdupaquet2

Pour Debian en administrateur (root)

apt-get install nomdupaquet1 nomdupaquet2

Pour vérifier que les paquets sont bien installés sur votre système, cela peut être utile lorsque l’on suit une procédure où de nombreux paquets sont prérequis :

dpkg –l nomdupaquet1 nomdupaquet2

 

Installation de BlueGriffon sous Linux Mint 18.1 Serena

BlueGriffon est un logiciel libre d’édition de pages web WYSIWYG, successeur de Mozilla Composer et Nvu. C’est un logiciel libre multiplateforme sous triple licence MPL/GPL/LGPL développé par Daniel Glazman et fondé sur la plateforme Mozilla.

Wikipedia

Pour installer la version 64 bits depuis le site : http://bluegriffon.org/#download

Je choisis Ubuntu 16.04 deb file puis je clique sur [Enregistrer le fichier]

Une fois le fichier téléchargé, depuis un terminal, je me positionne dans le dossier Téléchargements :

cd /home/dominique/Téléchargements/

Bien sûr, votre utilisateur ne s’appelle peut-être pas Dominique…

Pour voir les fichiers se trouvant ici :

 ls ou ls -l

J’installe ensuite le paquet :

sudo dpkg -i bluegriffon-3.0.1.Ubuntu16.04-x86_64.deb

Au gré de l’évolution du projet, il est possible que le nom du paquet soit différent.

Avec l’interface graphique Cinnamon, BlueGriffon se trouve dans le menu Autre.


Voir également :

Installation de Visual Studio Code sous Linux Mint 18 Sarah

Et sur le WEB :

Notepadqq – Un clone natif de Notepad++ pour Linux

Installation de Shotcut sous Linux

Shotcut est un éditeur de vidéos libre, open source et gratuit. Cette application est également disponible pour Windows et Mac OS.

Installation de Shotcut sous Linux Mint 18.1 Serena Cinnamon 64-bit depuis un PPA

Pour la version 64 bits, on peut réaliser l’installation depuis un PPA.

Pour ajouter le PPA :

sudo add-apt-repository ppa:haraldhv/shotcut

Dans le dossier /etc/apt/sources.list.d/ j’ai un fichier haraldhv-shotcut-xenial.list qui a été créé.

Pour recharger la liste des paquets en prenant en compte le nouveau PPA :

sudo apt-get update

Pour installer le paquet shotcut :

sudo apt-get install shotcut

Il manquait ensuite la librairie SDL2, pour l’installer :

sudo apt-get install libsdl2-2.0-0

Le raccourci présent dans le menu Autre n’étant pas fonctionnel, je l’ai ajouté au bureau ce qui a fonctionné.

Installation de Shotcut sous Debian 9 64 bits avec AppImage

Une autre méthode d’installation sous Debian.

Depuis le site : https://www.shotcut.org/download/

Téléchargez 64-bit Linux AppImage

Cliquez sur [Enregistrer le fichier]

Le fichier obtenu Shotcut-180602.glibc2.14-x86_64.AppImage

Dans un terminal, depuis le dossier où se trouve le fichier, le rendre le fichier exécutable :

chmod +x Shotcut-180602.glibc2.14-x86_64.AppImage

Lancez l’application :

./Shotcut-180602.glibc2.14-x86_64.AppImage

Pour intégrer l’application à votre système cliquez sur [YES]

Premiers pas avec Shotcut :

https://shotcut.org/howtos/getting-started/Premier_pas_avec_Shotcut.pdf

Pour avoir plus d’informations :

https://doc.ubuntu-fr.org/shotcut

Le site officiel :

https://www.shotcut.org/

Changer son noyau Linux sous Ubuntu, Mint, Debian

On me signale qu’Ukuu ne fonctionne plus. En fait, le logiciel est maintenant payant. Vous trouverez une alternative libre (Mainline) et plus d’informations à l’adresse suivante :

https://doc.ubuntu-fr.org/ubuntu_kernel_upgrade_utility


La suite n’est plus à jour depuis que le logiciel est payant.

Pour changer de noyau Linux sous Ubuntu, Mint, Debian, on peut utiliser le logiciel Ukuu qui propose une interface graphique.

Installation pour les distributions (Ubuntu, Linux Mint, etc)

Les paquets sont disponibles dans le PPA pour les versions d’Ubuntu prises en charge. Exécutez les commandes suivantes dans une fenêtre de terminal:

sudo apt-add-repository -y ppa:teejee2008/ppa
sudo apt-get update
sudo apt-get install ukuu

Pour les anciennes versions d’Ubuntu qui ont atteint leur fin de vie ainsi que pour Debian, vous trouverez les liens pour télécharger les fichiers .DEB sur le site :

http://www.teejeetech.in/p/ukuu-kernel-upgrade-utility.html

Exemple pour installer un paquet depuis un terminal en administrateur sous Debian :

dpkg -i ukuu-latest-amd64.deb

En cas de « problèmes de dépendances – laissé non configuré » :

apt-get -f install

Pour lancer ukuu depuis un terminal :

ukuu-gtk

Ou, sous Linux Mint/Cinnamon, depuis le menu Administration ==> Ukuu Kernel Update Utility

Pour supprimer l’application depuis un terminal :

sudo apt-get purge ukuu

Tutoriel au format PDF :

Changer son noyau Linux sous Ubuntu, Mint, Debian

Installation de Wireshark 2.0.2 sous Linux Mint 18 Sarah

Wireshark est un analyseur de trafic réseau ou « sniffer ».

On peut installer Wireshark depuis le Gestionnaire de logiciels de Linux Mint en mode graphique.

Sinon depuis un terminal:

sudo apt-get install wireshark

Pour utiliser Wireshark avec un autre utilisateur que root.

sudo dpkg-reconfigure wireshark-common

À la question : Autoriser les utilisateurs non privilégiés à capturer des paquets ?

Répondre <oui>

Ajouter mon utilisateur (dominique pour moi) au groupe wireshark :

sudo addgroup dominique wireshark

Ajout de l’utilisateur « dominique » au groupe « wireshark »…

Ajout de l’utilisateur dominique au groupe wireshark

Fait.

Après cette modification, on doit fermer la session et en redémarrer une nouvelle pour qu’elle soit prise en compte.


Voir également les articles :

Voir les ports ouverts sous Linux

Lien entre services et ports (UNIX-Linux)

UFW – La gestion du pare-feu (Ubuntu-Debian)

Installer Wireshark 1.10.5 sous Debian 7 Wheezy depuis les backports

Installation de Wireshark sous Debian 9 Stretch

Live CD Ubuntu 16.04 LTS ATA BUS ERROR.

PC avec une carte mère ASUS Z97-PRO.

Au démarrage sur un live CD Ubuntu 16.04 LTS le système se bloque, message : ATA BUS ERROR.

Solution : Brancher sur un autre type de connecteur SATA (sur la carte mère) le lecteur/graveur de CD/DVD.

Après changement, cela fonctionne.

Le CD de Clonezilla qui posait également problème est également opérationnel.