Installation de WordPress dans une machine virtuelle sous Debian 10

J’ai décidé de revisiter mes anciens tutoriels avec un exercice intéressant qui consiste à installer le CMS WordPress dans une machine virtuelle (VirtualBox) sous Debian 10. Cela permet de tester WordPress sur votre PC (sous Windows dans mon cas). Votre machine doit cependant avoir les ressources suffisantes pour réaliser la virtualisation.

On voit les choses suivantes :

  • Configuration de la plage DHCP sur la box.
  • Création et configuration d’une machine virtuelle dans VirtualBox.
  • Installation de Debian 10 sans interface graphique.
  • Sécurisation de l’installation de MariaDB.
  • Utilisation de PuTTY.
  • Utilisation de FileZilla.
  • Quelques commandes du Shell Linux.
  • L’installation du CMS WordPress.

On installe WordPress en local, sans certificat (en http) et sans avoir besoin d’un nom de domaine.

Par la suite vous pouvez utiliser cette installation de WordPress en local pour effectuer des tests.

Mes tutoriels au format PDF :

Création d’une machine virtuelle sous Debian 10 sans interface graphique avec VirtualBox pour l’installation de WordPress

Installation de WordPress en local sous Debian 10

Configuration de la plage DHCP sur la Livebox 5 Orange


N’hésitez pas à laisser des commentaires ou à me contacter si besoin.

Dominique Renaudeau

Installation d’openssh avec aptitude sous Debian 7.

Au préalable, on peut mettre à jour le système :

Mettre à jour le système en ligne de commande sous Debian 7


aptitude search openssh-server

Si le premier caractère de la ligne du paquetage commence par p c’est qu’il n’est pas installé ! S’il commence par i c’est qu’il est déjà installé !

aptitude install openssh-server

Pour connaitre la signature RSA du serveur :

ssh-keygen -lf /etc/ssh/ssh_host_rsa_key


Plus d’informations :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chiffrement_RSA


Pour l’utilisation en mode commande depuis une machine cliente.

1 – Avec Putty sous Windows (IP du poste sous Debian + port 22) puis clic sur [Open].

Rappel : Dans la fenêtre de Putty clic droit = Coller.

Putty

2 – Sous un client Linux depuis un terminal : ssh util01@192.168.178.5

Pour l’utilisateur util01 sur le serveur ayant l’IP 192.168.178.5 dans cet exemple.

Pour connaitre l’IP de votre serveur, vous pouvez utiliser la commande ifconfig ou depuis le poste client faire un scan du réseau avec nmap.

nmap


Pour permettre la connexion SSH à l’utilisateur root :

nano /etc/ssh/sshd_config

Modifier ainsi le paramètre suivant :

PermitRootLogin yes

Redémarrer le service ssh pour prendre en compte la modification :

service ssh restart

ou

/etc/init.d/ssh restart